Nos émotions, dans les tripes ou dans la tête?

/
Les recherches actuelles tout comme les médecines orientales…

La médecine intégrative c'est quoi?

/
Rendue populaire par des médecins comme Andrew Weil, Deepak…

Les Toxines sont oû dans le corps? Quelle détox entreprendre?

/
Les niveaux d’intoxication n’ont jamais été aussi…

Jeûne, diète et cure détox, c’est quoi la différence?

/
Voici une présentation générale des jeûnes et diètes pour…

La relation à l’autre, source de bonheur et de longévité ?

/
Prévenir sa santé peut s'aborder sous de multiples aspects.…

Nos émotions, dans les tripes ou dans la tête?

Les recherches actuelles tout comme les médecines orientales depuis des millénaires, exposent le lien entre la maladie, l’alimentation, l’hygiène de vie, l’hygiène mentale et émotionnelle.

Stockage physiologique des tensions

Lorsqu’un traumatisme est trop important, ou qu’une situation stressante intervient à un moment où nous ne l’attendions pas, le cerveau ne peut faire face. Il se « déconnecte *» et laisse les tensions s’accumuler dans les tissus du corps, en attendant de se retrouver dans une situation où il est plus en sécurité pour reprendre le dessus et permettre la guérison. Malheureusement, dans notre vie quotidienne, ce mécanisme est activé des dizaines, voire des centaines de fois par jour, et nous prenons rarement le temps de mettre notre organisme dans une physiologie propice à la guérison.

Lorsque ces traces  de tensions passées s’accumulent dans les tissus,  Elle commencent à perturber et parasiter le bon fonctionnement de notre organisme, perpétuant de manière chronique la réponse du stress au sein de l’organisme. A la longue notre corps est constamment baigné d’hormones du stress.

Les intestins: notre cerveau émotionnel

Nos intestins:

  • contiennent autant de neurones que le cerveau d’un chien,
  • abritent une flore bactérienne qui compte plus d’individu qu’il y a de cellule dans notre corps et influent sur la production d’hormones, le système immunitaire et sur le système nerveux.
  • possèdent un système nerveux autonome par rapport au cerveau.
  • sont directement connecté à notre état intérieur, ils vivent nos humeurs et en ressentent nos traumas.

Selon le Dr. Michael Gershon, « Les réactions entériques face aux grandes émotions ne sont pas un concept théorique ou ésotérique pour la plupart des gens, ils peuvent voir que le lien est bien réel ».

Le cerveau entérique serait donc l’un des fournisseurs de données majeurs pour notre inconscient, puisqu’il enregistre au quotidien des milliards de micro-réactions à notre environnement et d’autant de variations dans nos ressentis qui sont la base de notre vie intérieure et qui font de nous des êtres si “humains”.

Alors, si le système entérique peut produire des pathologies, en prendre soin participe tout naturellement à notre bonne santé.

« Nous pensons que le système digestif a la fonction de dissoudre les tensions émotionnelles, en déchargeant à travers la paroi intestinale les résidus et la pression liés au stress. Ainsi, nos intestins et le système nerveux entérique ont une capacité d’auto-régulation des émotions par la digestion des impacts du stress »

François Lewine,

Nous concevons le plus souvent les intestins plutôt en termes d’absorption d’aliments, nous oublions souvent qu’il est aussi un organe d’élimination très important. C’est pourquoi, les techniques développés par Avena soutiennent cette capacité de gestion des états psychiques de notre ventre, pour mieux digérer les noeuds accumulés dans nos profondeurs.

« Puisque le système nerveux entérique peut fonctionner tout seul, nous devons considérer qu’il est probable qu’il ait aussi ses propres névroses »

Dr. Michael Gershon.

La médecine intégrative c’est quoi?

Rendue populaire par des médecins comme Andrew Weil, Deepak Chopra, Larry Dossey, Bernie Siegel et Thierry Janssen, la médecine intégrative aspire à coaliser le meilleur des médecines conventionnelle, douce et complémentaire afin de stimuler plus efficacement et soutenir la guérison du corps.

Le terme médecine intégrative est utilisé pour désigner le recours simultané à la médecine conventionnelle et aux médecines alternatives (non conventionnelles) dans le suivi d’un patient. La médecine intégrative réunit plusieurs approches médicales complémentaires dans une situation clinique donnée. Elle doit combiner diverses pratiques thérapeutiques avec les aspirations du patient, en accord avec l’équipe médicale, et les praticiens paramédicaux.

L’intérêt pour les médecines complémentaires est croissant. Elles sont par exemple de plus en plus utilisées dans les hôpitaux pour avoir une gamme de soins plus complète et plus respectueuse des différents aspects de l’Homme. On voit ainsi une médecine intégrative émerger lentement, tirant parti de la force des approches croisées.

Par exemple, l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, met en place nombre d’expérimentations avec des approches complémentaires comme la sophrologie, le Qi Gong, ou même avec d’autre médecines comme l’acupuncture (telle que pratiquée dans la médecine chinoise).

En Chine, nombre d’hôpitaux utilisent conjointement les soins en médecine occidentale classique et en médecine chinoise classique, pour augmenter l’efficacité thérapeutique en mettant en synergie les domaines de compétences de chacun.

Ces dernières années se montent même des universités de médecine intégrative, en Arizona (USA), mais aussi en France. Ces formations sont ouvert à tous, médecins, para médicaux et autres thérapeutes.

Aux Etats-Unis des cliniques proposent des consultations avec des médecins doublement formés aux médecines occidentales et orientales, qui prescrivent des soins administrés par des thérapeutes ayurvédiques, des masseurs, des animateurs corporels (yoga, QiGong), etc…

C’est d’ailleurs sur ce constat que le Dr Dean Ornish a créé un programme célèbre aux Etats-Unis pour « défaire » les maladies cardiaques fondé sur 4 piliers : Nutrition, Exercice physique, Gestion du stress, Amour et soutien. Après 35 ans à promouvoir cette voie préventive, il a fini par se faire entendre du  milieu médical en faisant économiser des sommes considérables aux mutuelles santé. Ce programme est aujourd’hui remboursé par le système public de santé Américain. Vous pouvez le consulter ici

Fort de ces exemples, Avena propose aujourd’hui une approche intégrative nouvelle, permettant à chacun de prendre sa santé en main, dans le respect de son individualité, de ses capacités comme de ses limites.

Les Toxines sont oû dans le corps? Quelle détox entreprendre?

Les niveaux d’intoxication n’ont jamais été aussi hauts dans l’histoire de l’humanité qu’à notre époque. Pollution industrielle, agrochimie, ondes électromagnétiques, stress agressent en permanence notre corps et notre esprit. Les “toxines” sont soit endogène (produites par notre corps) soit exogène (produites à l’extérieur). De tout temps les hommes ont cherchés à éliminer ces toxines, qui se stockent dans les tissus, et qui influencent aussi notre psychisme.

Les toxines exogènes

Elles proviennent du milieu plus ou moins pollué ou nous vivons tous aujourd’hui, en commençant par l’eau et l’alimentation, et en passant par les cosmétiques et les ondes électromagnétique des portables et Wi-Fi. La liste est longue et l’expérience montre que ces facteurs polluants se mettent en concomitance pour intoxiquer l’organisme de plus en plus profondément. L’exemple des métaux lourds qui passent aujourd’hui la barrière (normalement imperméable) du cerveau à cause des ondes électromagnétique est dramatique. On relève aujourd’hui des cas d’Alzheimer de plus en plus jeune, voir de plus en plus jeune aujourd’hui! Les toxines dues à la pollution moderne  sont présentes partout, on en retrouve même chez l’ours polaire. Se protéger devient de plus en plus complexe et nous oblige à transformer notre mode de vie en usant de toute notre adaptabilité et notre intelligence.

Les toxines endogènes

Les toxines endogènes sont, comme le montrent de plus en plus de recherches, produites principalement par le stress et les émotions et influent aussi bien sur le cerveau que sur les intestins. On s’aperçoit aujourd’hui que les tissus “enregistrent” et stockent les tensions intérieures dues au stress et au émotions qui submergent l’organisme. A la longue notre corps est saturé d’hormones du stress.

Les techniques de détoxification orientales et occidentales

Même si c’est le mode de vie occidental qui est à l’origine des hauts niveaux d’intoxication dans nos modes de vie contemporain, paradoxalement, en occident, les techniques de détoxification sont relativement peu développées. Elle sont souvent trop spécialisées sur un aspect/organe, ne prenant pas en compte l’équilibre global du corps.  Même si les toxines sortent bien par des émonctoires privilégiés, elles peuvent toutefois emprunter plusieurs voies, impliquer différents organes.

L’intensité des protocoles de détoxification en médecine occidentale sont aussi souvent trop élevée par rapport à l’énergie vitale de l’individu. Les patients se retrouvent parfois épuisés après le traitement ou des faiblesses de l’organe visé apparaissent suite au traitement. Bien que très puissants et efficaces, les protocoles de détoxification occidentaux sont souvent trop standardisés et prennent peu en compte la spécificité de l’individu.

Les médecines orientales ont développé au cours des millénaires des méthodes de détoxification qui nécessitent de changer son mode de vie et surtout son alimentation. Les médecines orientales insistent donc plus sur la prévention santé que sur les méthodes curatives pour permettre de se détoxifier en profondeur et durablement. Les techniques curatives orientales sont douces et prennent en compte les rythmes du corps.

Avena propose des cures détox adaptées à nos mode de vie contemporain. Une parenthèse pour se nettoyer en profondeur, tout en recevant des clés qui permettent de réintégrer un quotidien plus sainement.